Gnose signifie à la fois « connaissance » et « naissance ». Cette philosophie de vie qui engage tout l’être, Platon la définissait en son temps par ces mots : « la connaissance est ce qui permet de s’assimiler autant qu’il est possible à Dieu, ce qui implique d’être juste et saint avec l’aide de l’intelligence » (Timée 72b)

Qui Suis-je ?

ob_fd310a_919437-592690030765371-1818881653-o

La « gnose » est à la fois une façon de vivre au milieu des hommes et une conception spirituelle dont on retrouve les traces iconographiques aux périodes les plus anciennes et partout dans le monde. Son enseignement est attesté historiquement depuis les écoles des mystères antiques indiennes, égyptiennes et grecques ; mais c’est Platon qui lui donna la forme philosophique la plus cohérente et élaborée.
Le gnostique est celui qui sait, sur la base d’une expérience intérieure déterminante, qu’il existe fondamentalement deux ordres de natures : un monde matériel qui le retient prisonnier et un monde divin qui l’appelle.
Habité par la nostalgie inextinguible d’une patrie qu’il sait originelle, il reconnaît ainsi en lui la présence d’une instance n’appartenant pas aux mondes terrestres ; il se sait dépositaire d’une « âme divine » non manifestée, d’un germe igné sacré qu’il cherche à laisser rayonner pleinement jusqu’à ce que soit réalisée une nouvelle forme de vie d’une générosité solaire parfaite : l’homme-microcosme. Dès lors, « un Fils de Dieu est retourné en sa patrie ».
La gnose ne repose donc sur aucun dogme ni croyance, mais sur la véracité d’une transformation alchimique intérieure emportant tout l’être, « corps âme et esprit » et dont témoignent les communautés gnostiques de tous temps et tous lieux.

 

 "La triple maîtrise", extrait de La Gnose Chinoise.

" Le pesant est la racine du léger,

Le repos est le maître du mouvement.

C'est pourquoi le sage n'abandonne jamais le pesant et le repos.

Pour nombreuses que soient encore les belles choses à voir,

Il s'en éloigne et demeure dans la paix.

Mais, hélas, le Seigneur des dix mille chars estime le royaume léger pour lui-même.

En l'estimant léger, il perd ses ministres.

En se laissant entraîner, il perd la souveraineté".

Vous comprendrez la grande signification de tout cela en y réfléchissant.

De la sorte, la vaste unité du groupe de tous les frères et soeurs de la grande communauté des âmes devient effective.

Les énormes difficultés de la vie de l'espace-temps disparaissent.

Extrait :La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh

"La gnose universelle" 

Jan van Rijckenborgh

Les mystères du christianisme originel indiquent le chemin libérateur pour l'humanité et révèlent les étapes du processus de reconstruction de l'âme immortelle originelle. La Gnose divine qui se manifeste, offre à l'homme la possibilité de redevenir enfant de Dieu.

la-gnose-universelle


"Est-il plus merveilleuse découverte que celle du Chemin libérateur caché sous l'ésotérisme des Mystères du Christianisme originel ? Les auteurs révèlent ici les sept étapes du processus de reconstruction de l'âme immortelle, l'édification de la coupe du Graal dans le système de la tête et du coeur, qui permet de recevoir le Feu sacré de l'origine. Car la Gnose, la Sagesse originelle à laquelle les auteurs puisent, est la Connaissance de la véritable vocation de l'homme : participer à la marche universelle de la Création voulue par Dieu."

****     ****    ****

Quelques ouvrages :

-OUSPENSKY : "Fragments d'un enseignement Inconnu"

-C CASTANEDA : "Voir: les enseignements d'un sorcier yaqui"

-Luis ANSA : La Voie du Sentir

-F Favre:"Mani Christ d'Oreint, Bouddha d'Occident"

- Reshad Field :"Voyage aux pays des soufis"

-Henk Leene :"Les 7 Sceaux"

-Regor R Mougeot: ""Le Signe de Jonas - Si Jonas m'était conté" 

.../... Jacob Boehme/ René Guénon/ Krishnamurti/ Omraam Mikhaël Aïvanhov /Swami Vivekananda/ Annick de Souzenelle /Jacqueline Kelen/ Gurdjieff/ Paracelse/ La Table d'Emeraude/ Jan Van Rijckenborgh/ Max Heindel ...